Professeur des universités

Au sein du service public d’enseignement supérieur français actuel, les professeurs des universités constituent l’un des deux corps d’enseignants-chercheurs régis par le décret 84-431, l’autre corps étant celui des maîtres de conférences. Les professeurs des universités ont traditionnellement l’exclusivité du titre universitaire de « professeur ». Ce sont des fonctionnaires appartenant1 à la catégorie A définie par l’article 29 de la loi 84-16 portant dispositions statutaires relatives à la fonction publique de l’État, et sont nommés par décret du président de la République.

L’accession à un poste de professeur des universités passe, depuis 1984, soit par l’obtention de l’habilitation à diriger des recherches, l’inscription sur une liste de qualification et la candidature à un concours de recrutement par poste sur titres et travaux, soit par un concours dit « d’agrégation » (en sciences juridiques, économiques, politiques, et de gestion), la très grande majorité des professeurs des universités étant d’anciens maîtres de conférences. Au sein des enseignants-chercheurs relevant du décret 84-431, les professeurs des universités ont en effet le rang académique « supérieur », leur rémunération étant sensiblement plus élevée, sans qu’existe de supériorité hiérarchique vis-à-vis des maîtres de conférences. En ce qui concerne les fonctions, les professeurs des universités ont vocation prioritaire, mais non exclusive, à assurer leur service d’enseignement sous forme de cours magistraux ainsi que la direction des unités de recherche2.

Les professeurs des universités jouissent du principe constitutionnel de « représentation propre et authentique », en particulier au sein des conseils universitaires, et l’ensemble des opérations de recrutement et de promotions des professeurs des universités relèvent exclusivement des membres du corps des professeurs des universités et des personnels assimilés3.

Le corps unique des professeurs des universités a été créé en 1979 par fusion, d’une part, des corps de maîtres de conférences des disciplines littéraires, de sciences humaines et scientifiques, de maîtres de conférences des sciences juridiques, politiques, économiques et de gestions et de maîtres de conférences des disciplines pharmaceutiques (incluant les professeurs sans chaire), devenant le grade de professeurs des universités de deuxième classe, et, d’autre part, des professeurs titulaires de chaires et titulaires à titre personnel, devenant les grades de professeurs des universités de première classe et de classe exceptionnelle. Les statuts des professeurs des universités, et des autres enseignants de statut universitaire, ont été ensuite profondément modifiés en 1984, en particulier au niveau des services horaires d’enseignement et des relations hiérarchiques.

source : wikipedia

Commentaires
X