L’action plutôt que la division

En 2008 puis en 2014 Dominique Gros avait eu l’intelligence d‘élargir sa majorité en allant des centristes aux communistes en passant par les Verts et des personnes de la société civile.
Aujourd’hui les membres socialistes de sa liste ont décidé, dans une logique partisane, de restreindre ce périmètre en prenant le risque d’asphyxier la dynamique qui avait présidé jusque-là à l’action municipale.
Les autres membres de la majorité présents dans l’équipe municipale en prennent acte, le regrettent et continueront à travailler, dans une logique d’ouverture, pour finir ce mandat sur la base du programme porté par Dominique Gros en 2014.
Seule cette dynamique d’ouverture, dans la continuité de ce qui a été initié en 2008 peut permettre d’envisager sereinement les prochaines échéances électorales de 2020.

Commentaires