Communiqué de presse

Communiqué de presse

Des manifestants de la CGT Cheminot ont envahi ce matin mon local de campagne pour les municipales, réclamant de me rencontrer « sur le champ ».
Ils ont fouillé les locaux, les personnes de mon équipe présentes (en majorité des femmes) ont été impressionnées par cette irruption brusque d’une trentaine d’hommes très déterminés qui réclamaient ma présence immédiate au sujet des retraites.

Cette deuxième irruption dans ma permanence de campagne est choquante par sa brusquerie. Ensuite, parce que les responsables syndicaux ont mon contact téléphonique et que je leur ai proposé à plusieurs reprises de les recevoir.
Je voudrais solennellement appeler les responsables syndicaux à la mesure et au respect des règles démocratiques. Je leur rappelle que ma permanence parlementaire leur est ouverte pour tout rendez-vous.

Commentaires